Benjamin Millepied

Mercredi 3 février, Paris Match et France Info titraient : “Benjamin Millepied sur le départ”. C’est par un tweet que le principal intéressé a officialisé le lendemain sa démission. Quinze mois après le début de sa prise de fonction, Benjamin Millepied décide “après mûre réflexion” de mettre fin à ses fonctions de Directeur de la Danse au sein de l’Opéra de Paris.

Capture d’écran 2016-02-06 à 16.58.13

Bien que Benjamin Millepied ne quitte officiellement ses fonctions que le 15 juillet 2016 et que deux de ses créations sont annoncées pour la saison prochaine (à l’automne et au printemps), l’émotion était grande le vendredi 5 février lors de la première représentation de sa nouvelle création à l’Opéra, La Nuit s’achève. 

Indéniablement talentueux, audacieux et créatif, nombreux ont été ceux qui ont félicité l’artiste. La Ministre de la Culture et de la Communication, Fleur Pellerin, a salué son “immense talent” et sa modernité sur twitter:

Capture d’écran 2016-02-06 à 16.57.27

En janvier 2016, il avait été élu personnalité la plus innovante de l’année, lors du Sommet Les Napoléons, festival de l’innovation et de la communication.

Audacieux (trop?), Benjamin Millepied l’a certainement été. Ses propos désinvoltes, dans La Relève, documentaire de Thierry Demaizière diffusé en décembre 2015 sur Canal +, ont souvent choqué. Pour lui le ballet ressemble parfois à du “papier peint” et peut être “ennuyeux à mourir”. Thierry Demaizière note : “Benjamin sait prendre les contre-pieds, faire bouger les lignes et indiquer des horizons nouveaux”. Le Directeur de la Danse de l’Opéra de Paris maîtrise son image de “rebelle” et connaît les codes digitaux (@B_Millepied) pour ne pas passer inaperçu. La semaine dernière, il faisait parti des tendances en matière de recherches sur Google, comme le témoigne cette évolution d’intérêt pour la recherche “Benjamin Millepied” sur Google Trends.

Capture d’écran 2016-02-07 à 15.17.20

12642744_1175534652475542_4732301353669408162_n

Au delà de son franc-parler et de sa notoriété, on retient sa volonté de moderniser et réformer l’Opéra National de Paris, jugé par certains comme trop archaïque et rigide. Il souhaitait ouvrir le ballet aux minorités, secouer les notions de hiérarchies, chères à l’institution pendant près de 20 ans sous la direction de sa prédécesseure Brigitte Lefèvre. Il préconisait une organisation moins traditionnelle.

L’énergique Benjamin Millepied ambitionnait également de démocratiser les arts. Il mit en place la 3e Scène avec Dimitri Chamblas, en septembre 2015. Cette plateforme digitale de création, destinée à héberger des oeuvres commandées par l’Opéra de Paris, en partenariat avec des mécènes, propose une vingtaine de films gratuits consacrés au lyrique et au ballet, réalisés par les grands de la création contemporaine comme le plasticien Xavier Veilhan ou le cinéaste Mathieu Amalric. En décembre 2015, l’équipe de Sciences Po Tv, média étudiant de l’IEP de Paris, a eu la chance de rencontrer le directeur artistique de la 3è Scène :

 

Innovation et création sont les maîtres mots de Benjamin Millepied. La Direction de l’Opéra de Paris était peut-être trop prenante administrativement pour laisser libre court à sa créativité…

Le 15 juillet prochainBenjamin Millepied pourra à nouveau faire sienne la phrase de Friedrich Nietzsche “Je considère comme gaspillée toute journée où je n’ai pas dansé“.

 

Marion Leblond

Advertisements

One thought on “Benjamin Millepied

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s