#OnVautMieuxQueCa

#OnVautMieuxQueCa, #ToutPourlEmploi…Retour sur une mobilisation numérique qui fait trembler la politique.

En janvier 2016, l’ancien Ministre de la Justice, Robert Badinter, remettait à Manuel Valls un rapport comprenant 61 “principes essentiels” sur lesquels devaient s’appuyer la rénovation du Code du travail. Renover le Code du travail? Une nécessité! En effet,  85% des Français interrogés par l’EcoScope jugent qu’il est trop complexe, 76% qu’il est illisible,  63% qu’il constitue un frein à l’emploi et 53% ne le trouve pas assez protecteur des droits des salariés…

Mi-février, la Ministre du Travail Myriam El Khomri présentait l’avant-projet de réforme du Code du travail, dite loi El Khomri. Ce projet propose, entre autre, de porter le temps de travail maximal pendant une journée de 10h à 12h « en cas d’activité accrue ou pour des motifs liés à l’organisation de l’entreprise », et de fixer exceptionnellement la durée de travail maximale pendant une semaine à 60 h en cas de “circonstances exceptionnelles et pour la durée de celles-ci” (au lieu de 48h aujourd’hui). Le projet entend également garantir un “ droit à la déconnexion” pour les salariés. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à regarder la vidéo d’Hugo Décrypte:

 

L’avant-projet de réforme a connu un véritable tollé. Chronologie d’une mobilisation numérique sans précédent.

Il y a deux semaines, une pétition a été lancée par la militante féministe Caroline De Haas sur Change.org. Adressée formellement à la Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue Sociale, cette pétition participe à la bataille médiatique qui fait rage contre la Loi Travail. Elle appelle à la grève le 9 mars prochain et relaye les contacts avec les organisations syndicales, l’UNEF (syndicat étudiant), la FIDL (syndicat lycéen)…Voyant l’impact de cette pétition, Myriam El Khomri a répondu en son nom propre et pris part au débat dans les commentaires pour calmer les ardeurs des opposants, sans succès: vendredi soir, le seuil des 1 million de signataires a été franchi.

Capture d’écran 2016-03-05 à 17.24.09.png

 

logo-youtube-2Grâce à Youtube, la mobilisation numérique a pris de l’ampleur. Le 24 février, la chaîne On vaut mieux que ça, gérée par un collectif d’une dizaine de Youtubeurs (Dany Caligula, Le fil d’Actu, Usul & Charles Oscar Salmacis, Naya – La Ringarde, La télé de Buffy Mars, Osons Causer,  Klaire Fait Grrr, Histony, Le Stagirite, Horizon Gull, Bonjour Tristesse), a publié une vidéo de 3 minutes invitant les internautes à réagir sur le projet de réforme du Code du travail. Afin d’organiser une résistance présente sur tous les réseaux sociaux et donner la parole à tous les internautes, le hashtag #OnVautMieuxQueCa est créé. Derrière ce hashtag, les internautes peuvent raconter leurs expériences de conditions de travail harassantes, voire humiliantes, les absurdités du quotidien au travail.

L’objectif est simple : récolter un maximum de témoignages sur tous les réseaux sociaux pour faire bouger les lignes. Donner la parole à ceux qu’on entend moins: ” Que tu sois caissière, pion, maçon, prof de ZEP, flic, cuistot, chômeuse de longue durée, livreur de pizza, chauffeur de taxi, artiste en galère ou chercheuse enchaînant les contrats précaires, tu vaux mieux que l’avenir qu’on nous prépare. On est restés silencieux trop longtemps, les ami(e)s. Maintenant, on va leur montrer nos vies, nos rêves, ce qu’ils en ont fait, et ce qu’on ne veut plus qu’ils en fassent. On va leur montrer que #OnVautMieuxQueCa.
En ce sens, #OnVautMieuxQueCa rejoint le projet interactif “Raconter la vie” de l’historien Pierre Rosenvallon : depuis janvier 2014, “Raconter la vie veut contribuer à rendre plus lisible la société d’aujourd’hui et à aider les individus qui la composent à s’insérer dans une histoire collective”.

La chaine Youtube On vaut mieux que ça compte aujourd’hui près de 8 000 abonnés, des vidéos témoignages, ou encore des vidéos ludiques sous forme de tutoriel Comment faire grève?

 

fb_icon_325x325Une page Facebook est le relai officiel de la chaîne Youtube OnVautMieuxQueCa. Avec 49 000 likes, la page agrège une véritable communauté. Sur cette page, sont partagés les témoignages (écrits ou vidéos), les appels à la grève, les soutiens au mouvement. Sont également organisés plusieurs évènements, notamment des blocus de lycées.

Capture d’écran 2016-03-04 à 19.16.05

 

CTwitter_logo_blue‘est sur Twitter que le #OnVautMieuxQueCa a été le plus largement relayé. Les particuliers d’abord, sont les premiers à faire part de leurs mauvaises expériences au travail. Des personnalités, des journaux soutiennent l’initiative des Youtubeurs et relayent le hashtag, comme un symbole d’insoumission. C’est le cas de Jean-Luc Mélenchon, Olivier Besancenot, Jacques Sapir, Mediapart, Politis, Marianne..

Capture d’écran 2016-03-04 à 21.48.29.png

Capture d’écran 2016-03-04 à 21.53.19.png

Les journalistes également sont nombreux à s’intéresser à l’engouement pour cet hastagh, signe de ralliement numérique, nouveau moyen de représentation citoyen : Helène Chevalier par exemple, journaliste Nouvelles Technologies chez France Inter lançait vendredi un appel à témoignages pour une émission.

 

Capture d’écran 2016-03-04 à 17.20.49

Face à cette importante mobilisation, le gouvernement a choisi d’organiser sa défense sur les réseaux sociaux, grâce au compte Twitter @LoiTravail pensé par le Service d’information du gouvernement (SIG). Ce compte, suivi par tous les membres du gouvernement et par le président François Hollande, compte aujourd’hui près de 7 300 abonnés. Au hashtag #OnVautMieuxQueCa, le gouvernement répond #ToutPourlEmploi. Aux railleries, le gouvernement répond avec une certaine pédagogie (orientée): son objectif est d’informer au mieux sur l’avant-projet de loi travail, grâce à des explications graphiques, des vidéos courtes adaptées aux réseaux sociaux. Le gouvernement s’adapte au public visé et propose des contenus courts, dits “snackable” pour faciliter la compréhension et augmenter l’attention.

Moqué à sa création (certains pensaient même à une blague), le compte @LoiTravail a finalement été certifié, enlevant tout doute (la certification étant, “actuellement utilisée pour authentifier l’identité de personnes et de marques clés sur Twitter”). Ainsi, Twitter donne une valeur officielle, une légitimité à la parole gouvernementale dans le débat du web, alors que le compte officiel du mouvement @OnVautMieuxQueCa lancé par les Youtubeurs n’est à ce jour pas certifié.
Comme le soulève Numerama, cette mention “certifié” pose la question du droit à l’égale valeur de la parole sur Twitter.

Capture d’écran 2016-03-04 à 17.39.38

 

 

En 2005, lors du débat pour le référendum sur la Constitution européenne, l’enseignant Etienne Chouard inaugurait une mobilisation numérique “primitive” grâce à son blog qui proposait un réel débat entre particuliers.
Avec #OnVautMieuxQueCa, la mobilisation numérique a dépassé toutes les limites qu’on pensait infranchissables et apparaît aujourd’hui plus que jamais comme un moyen de pression sur les politiques.

 

Marion Leblond

 

 

 

 

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s